Traduction de français vers le chinois

Chinois


Nous sommes experts dans la traduction de français vers le chinois


D’un point de vue professionnel et personnel, nombreuses sont déjà les personnes qui maintiennent des relations commerciales avec des entreprises et des fournisseurs chinois. Dans le secteur touristique, nous voyons de plus en plus de touristes chinois qui voyagent à travers le monde dans le but de connaître d’autres pays et d’autres cultures, permettant ainsi à la langue chinoise (mandarin) de se développer de plus en plus. Il est devient donc indispensable de pouvoir compter sur un traducteur chinois.


Grâce à l’expérience acquise au fil des ans, Cosmolingo peut vous proposer des traductions de grande qualité du français vers le chinois. Nous comptons sur des traducteurs chinois de langue maternelle, spécialisés dans une matière concrète, capables de traduire tout type de textes vers le chinois mandarin ou cantonais.


Grâce à notre service de traduction du français vers le chinois, vous pourrez communiquer avec vos clients et fournisseurs chinois de façon efficace et précise sans que cela puisse représenter la moindre difficulté pour vous. Contactez-nous, nos chefs de projets seront ravis de vous renseigner et de vous proposer un service sur mesure!


La langue chinoise


Dans l’esprit des occidentaux, la Chine a toujours eu le charme de l'exotique et de l'inconnu. À l’époque de la route de la soie, nous imaginions des personnes étranges aux traits insolites et aux coutumes extravagantes qui parlaient une langue incompréhensible. Nous savons aujourd’hui qu’une partie de ces clichés étaient erronés. Toutefois, quelques aspects artistiques, philosophiques et spirituels de la culture chinoise, à travers ses différentes expressions, continuent de fasciner les occidentaux de nos jours, bien que désormais ce soit d’une manière beaucoup plus proche et quotidienne.


Le processus d’ouverture politique et économique lancé par la République Populaire de Chine ces derniers temps, ainsi que le resserrement des relations commerciales entre nos cultures, outre la croissante importance des aspects sociaux tels que l’immigration (dans les deux sens), l’adoption de bébés chinois en Occident et l’attention que lui prêtent les moyens de communication, ont contribué à nous familiariser avec l’idiosyncrasie de ses habitants, bien que, dans une certaine mesure, cette attention se doit à des décisions politiques controversées que tous connaissons et qui ne font pas l’objet de ce texte.


En conséquence, des milliers de personnes de toute la planète ont fait preuve d’un grand intérêt pour la langue aujourd’hui la plus parlée du monde entier (elle a dépassé l'anglais et l'espagnol, et, si tous les pronostics s'avèrent justes au sujet de la croissance de la population, la différence ne fera qu’augmenter dans un futur proche) et qui a exercé une influence notoire dans d’autres langues voisines telles que le japonais et le coréen. Et bien qu’il soit difficile de le croire, les étudiants étrangers affirment qu’il s’agit d’une langue relativement simple en comparaison avec la notre.


Toutefois, de notre point de vue, le chinois parlé offre de nombreuses difficultés car les genres, les formes plurielles, les flexions verbales et les concordances sont inexistants (dans certains de ces aspects nous trouvons quelques similitudes avec le japonais, ainsi que nous le verrons dans le texte correspondant). Ainsi, la place occupée par les mots dans la phrase détermine les relations établies entre elles, aspect déterminant lorsque l’on communique dans cette langue.

D’autre part, l’écriture chinoise est basée sur un alphabet où les différents caractères représentent des mots monosyllabiques ou des morphèmes de mots plus longs. Il existe des formes simplifiées ou traditionnelles d’écriture sur différentes latitudes géographiques, en raison du haut niveau d’analphabétisme qui existait autrefois, et c’est la raison pour laquelle l’écriture est encore considérée comme un art exquis pas à la portée de tous.

Le fait est que aussi bien la langue comme la culture et la façon de vivre des chinois sont des questions bien plus complexes que ce que l’on croît. La République Populaire de Chine est la nation la plus grande de l’Asie et la quatrième du monde (elle jouxte pas moins de 14 pays), ainsi que la plus peuplée du globe, avec plus de 1.300 millions d’habitants. En toute logique, on y retrouve des circonstances géographiques, ethniques, économiques et religieuses tout à fait singulières qui la distinguent du reste des autres nations du monde.

Effectivement, dans ce scénario hétérogène cohabitent des confessions aussi diverses que le taoïsme, étroitement lié au bouddhisme d’origine indienne, l’islam et le christianisme, surtout catholique. Par ailleurs, il existe plus de 50 groupes ethniques reconnus et jusqu'à sept groupes linguistiques régionaux importants; de fait, certains de ces groupes sont incapables de s’entendre entre eux et d’autres sont tellement minoritaires qu’ils finiront certainement par disparaître dans quelques années. Bien que nous devons être prudents lorsque nous parlons des différents dialectes chinois, car, dans ce contexte, certains termes peuvent être trop vastes ou équivoques, les plus connus sont le cantonais et le mandarin, une des six langues officielles de l’ONU, parlé par presque un milliard de personnes.




devis